A propos

Historique

Initialement dénommée GASA-FORMATION / SUPELEC BÉNIN, elle a été créée en 1992 par arrêté ministériel N°009/MENRS/CAB/DC/DAPS/SP du 23 janvier 1997. Elle avait pour vocation la formation des techniciens supérieurs du premier cycle universitaire (BAC+2) couronnée par le diplôme de Brevet de Technicien Supérieur (BTS). GASA-FORMATION à subi une mutation pour devenir Université privée (UATM), le 1er Février 2006 par l’Arrêté Ministériel N°-003/MESRS/CAB/DC/ SMG/ DPP/DESUP/SP.
Une progression croissante
GASA-FORMATION-SUPELEC BÉNIN a connu une progression croissante et est passée de 60 étudiants à sa création avec deux filières que sont l’Électronique (EL) et l’Informatique de Gestion (IG), à plus de 2000 étudiants aujourd’hui avec un ensemble de filières agréées évaluées à 23.

Dr Théophane AYI : Fondateur de L’UATM GASA

Parcours du Président et motivation à l’origine de la création de l’UATM

Je fus l’un de ceux qui ont bénéficié dans les années 60-70 de l’opportunité d’aller en France ou sous d’autres cieux, pour y poursuivre leurs études supérieures.

Je dois avouer que la chance a été de mon côté. En effet après l’obtention du BAC, mon frère, le professeur AHYI René Gualbert m’a permis de découvrir les réalités de l’enseignement technique à l’IUT de Dakar, ensuite à l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) avec le bénéfice d’une bourse d’état, finalement et surtout à Orsay ou j’ai obtenu un poste de Maître Assistant Associé qui m’a permis de peaufiner et de finir ma thèse en 1985.

Tout en étant enseignant Chercheur à Orsay, je mettais aussi à profit mes compétences en tant que professeur technique à Créteil. Après 12 ans de séjour en France, ma fibre patriotique se mit à vibrer pour le Bénin. Mais fallait-il rentrer pour braver la rigueur et la rigidité d’un régime politique axé sur une révolution marxiste totalitaire? L’urgence de l’assistance que je pouvais apporter à mes jeunes frères restés au Bénin pris le pas sur tout autre considération puisque, les séquelles de l’option socialiste avaient suscité le gel des relations avec la France, en empêchant les jeunes de s’y expatrier.

J’ai du rentrer au Bénin ou je me suis mis au service de l’université d’Abomey-Calavi en tant qu’enseignant. Affecté au département Génie électrique comme responsable, je me suis rendu compte que certains facteurs dont je vous fait l’économie, limitaient l’assistance que je voulais apporter à mes jeunes frères. J’ai donc été mu par la nécessité de créer un établissement d’enseignement supérieur à savoir GASA-FORMATION, chose faite depuis 30 ans. Au demeurant, il ne serait pas exagérer de dire que je fus l’un des pionniers en la matière et ce grâce au soutien indéfectible de ma mère qui était Administrateur Gérante de l’UATM : Flanda Antoinette AHYI.

Une démarche centrée sur l’humain

L’UATM ne cherche pas actuellement à se contenter d’un satisfecit par rapport au choix qu’elle a opéré ; mais il y a une évidence que l’on ne saurait nier ; le flux de jeunes vers l’extérieur pour des raisons d’études s ‘amenuise en faveur du bonheur de la nation. Nous ne pouvons que nous en réjouir, ainsi le souci qui a conduit à la création de GASA-Formation trouve actuellement toutes ses lettres de noblesse à travers les cadres supérieurs de haut niveau employés dans tous les secteurs scientifiques, techniques et professionnels de l’appareil de I ‘état béninois et même ailleurs.

L ‘UATM est partiellement satisfaite d’avoir formé des milliers de techniciens, cadres et elle poursuit une dynamique d’amélioration continue afin de répondre à une vision, une mission, et à une éthique toutes sous-tendues par I ‘excellence et différents labels de qualité.

Mieux faire, c ‘est mettre l’étudiant au cœur du processus en facilitant l’appropriation des connaissances de manière efficiente et efficace avec une nouvelle perspective pédagogique qui mêle Science, Technique et Méthode tout en se fondant sur une approche professionnalisée de métier sans négliger la formation de l’être ou de l’individu, car il va de soi qu’un cadre sans éthique ne peut opérer un changement, même s ‘il est compétent. Tel est l’un des objectifs que nous nous sommes fixé.

En outre, à l’heure d’une concurrence mondiale exacerbée, l’UATM doit se fonder sur d’excellentes pratiques afin d’offrir à ses étudiants la possibilité d’obtenir des diplômes des meilleures institutions de par le monde ; c ‘est ce qui justifie nos différents accords partenariaux..

In fine, faire de tout étudiant de I’UATM, un honnête homme du 21ème siècle qui sera au service d’un développement durable et harmonieux tout en valorisant les richesses infinies dont regorge le continent africain. Tel est le défi que relève chaque année l’UATM

Dr Théophane AYI Président de l’UATM

Notre Vision

Apporter à la société moderne, des talents instruits, compétents et consciencieux pour qu’ils puissent relever brillamment les défis d’un développement durable

Notre Mission

Offrir le meilleur de l’enseignement supérieur Africain a prix très compétitif et accélérer le développement du continent par le biais de travaux de recherche et développement approfondis

Nos Objectifs

Donner les moyens à nos étudiants de trouver un emploi ou de créer leur entreprise au plus tard 6 mois après l’obtention de leur diplôme et Contribuer à la recherche à travers la publication d’au moins 10 articles par an et ceci en utilisant des profs locaux et des missionnaires venant du monde entier

Témoignages

Que disent nos étudiants actuels ?

Nos partenaires